Cadavres repêchés dans la Meuse à Liège: le suspect interpellé reste en détention

Il a comparu pour la première fois devant la chambre du conseil de Liège.

Cadavres repêchés dans la Meuse à Liège: le suspect interpellé reste en détention
©D.R.

Le suspect intercepté et placé sous mandat d'arrêt à la suite de la découverte de deux cadavres dans l'eau de la Meuse a comparu lundi devant la chambre du conseil de Liège, qui a confirmé son mandat d'arrêt et prolongé sa détention. L'avocat de l'inculpé n'a pas sollicité de remise en liberté dans l'attente de devoirs complémentaires mais a précisé que son client conteste les faits qui lui sont reprochés.

Le 29 juillet 2021, deux personnes étaient tombées dans les eaux de la Meuse à hauteur du quai de la Batte pour des raisons qui n'ont pas encore été élucidées. Un premier individu serait tombé à l'eau et a été suivi d'un deuxième qui aurait tenté de le sauver. Les deux corps avaient ensuite été repêchés dans la journée de lundi.

Le suspect placé sous mandat d'arrêt a comparu pour la première fois devant la chambre du conseil de Liège, où son avocat, Me Fabrice Giovannangeli, n'a pas sollicité sa remise en liberté à ce stade de la procédure. L'individu a donc été maintenu en détention.

Mais cet homme conteste les faits d'homicide volontaire et involontaire qui lui sont reprochés. "L'enquête doit se poursuivre et une série de vérifications doit être effectuée. C'est la raison pour laquelle nous ne sollicitons pas, à ce stade, la remise en liberté. Mais mon client conteste tous les faits. Il s'est présenté de lui-même à la police pour répondre aux questions", a précisé l'avocat.

L'inculpé ne conteste pas avoir croisé les deux victimes durant la soirée et avoir été impliqué dans une altercation au sujet du vol d'un téléphone. "Dans la bagarre, il dit avoir voulu se protéger, alors qu'un de ses adversaires tentait de le séparer de l'autre. C'est lorsqu'il a pris la fuite, blessé, qu'il a entendu les individus tomber à l'eau", a indiqué son avocat.