Des rats partout à Ans?

C'est l'avis de certains citoyens... Une pétition circule.

Des rats partout à Ans?
©JC Guillaume
J. Def.

Il n'est pas rare que des citoyens se plaignent de la présence de rats à proximité de chez eux... Cette fois, c'est du côté d'Ans. La situation serait à ce point problématique qu'une pétition a été lancée sur Internet! Pétition qui est adressée à la commune d'Ans et qui est relayée via les réseaux sociaux. "Le problème récurrent de rats sur Ans-Alleur commence à être dangereux. Pour nous, nos enfants, nos amis à quatre pattes et pour l'hygiène de la commune. En sachant qu'une rate peut avoir jusqu'à 6 portées par an, c'est l'équivalent de 55 bébés par an!", soulignent les deux habitantes d'Ans ayant initié cette pétition en faveur d'une "dératisation massive dans Ans/Alleur". Et d'ajouter qu'il est temps d'agir sachant que les rats "sont porteurs de beaucoup de maladies, dont la Leptospirose".

Un sujet sensible, manifestement, à voir les commentaires qu'il suscite sur Facebook... Si bien qu'ils sont nombreux à emboîter le pas, affirmant en voir régulièrement et ce, en divers endroits... Dans les jardins, dans les parcs, sur le RAVeL, sur des parkings et places, en pleine rue... Bref, la commune d'Ans serait infestée de rats à lire tous ces commentaires... La faute à qui? La faute à quoi? Là aussi, ça fuse. La faute aux dépôts clandestins d'immondices, pour les uns. A l'augmentation des composts dans les jardins depuis le passage aux conteneurs à puce, pour les autres... Pour la plupart d'entre eux, c'est à la commune d'agir!

Walther Herben, l'échevin en charge de l'environnement à Ans, ne nie pas qu'il puisse y avoir des rats sur le territoire de la commune mais il tient à remettre les pendules à l'heure... "A part de l'herbe et des fleurs, je ne vois pas ce que des rats pourraient trouver dans le parc de la Caisserie qui les inciterait à y rester. La question a déjà été débattue au conseil communal et l'enquête menée à l'époque a démontré que les rats qui, en effet pullulent dans ce quartier, viennent du talus du chemin de fer et des multiples déchets que d'aucuns y jettent. Mais c'est la responsabilité de la SNCB, qui a d'ailleurs été alertée à ce propos", précise-t-il.

Et d'insister également sur les dispositions légales en la matière... "L'article 45 de l'arrêté royal du 19 novembre 1987 traitant de la lutte contre les animaux et plantes nuisibles prévoit qu'il appartient au propriétaire des lieux de prendre toute disposition utile pour éradiquer les rats sur son bien. La commune peut donc mener une campagne de dératisation sur les lieux publics, comme elle le fait d'ailleurs régulièrement, mais c'est aux citoyens qu'il incombe d'éradiquer les rats dans leurs maisons et jardins. Si chacun ne le fait pas, pétition ou pas, l'action de la commune sera parfaitement inutile", souligne-t-il.

L'échevin termine en invitant les citoyens confrontés à la présence de rats à prendre contact avec le service de la gestion territoriale (04/247 72 70 ou 04/247 72 71) afin de se procurer des graines contre les rongeurs.