La renouée du Japon, une plante invasive, se propage dans les parcs et jardins inondés

La renouée du Japon, une plante invasive que l'on retrouve d'ordinaire sur les berges des rivières, a envahi les parcs et jardins à la faveur des graves inondations des 14, 15 et 16 juillet, ont alerté jeudi les autorités communales de Chaudfontaine.

La renouée du Japon, une plante invasive, se propage dans les parcs et jardins inondés
©BELGA

Son expansion comporte des risques environnementaux. Cette plante se reproduit principalement - et rapidement - par dispersion de ses tiges souterraines (rhizomes). Les récentes inondations ont favorisé cette dispersion et la renouée du Japon se retrouve à présent aussi dans les parcs et jardins. De jeunes pousses commencent ainsi à naître. Le problème réside dans le fait que cette variété engendre des substances toxiques qui inhibent la croissance des autres espèces végétales.

Pour le moment, ces pousses sont encore faciles à déterrer car les racines ne sont pas très développées. Toutefois, leur croissance est rapide et les espaces verts se verront envahis d'ici quelques mois sans intervention, précise la commune de Chaudfontaine, confrontée au phénomène.

Cette dernière conseille d'arracher à la main toutes les pousses et de vérifier une fois par semaine si des repousses apparaissent. Il faudra ensuite se débarrasser des déchets dans des sacs poubelles ou les laisser sécher dans des contenants hermétiques.

Si ce n'est pas la première préoccupation du moment, admet la commune, cela pourrait le devenir dans un futur proche, prévient-elle.

Sur le même sujet