Une trentaine de moutons victimes d'attaques de loup dans les Hautes Fagnes depuis un mois

Une trentaine de moutons ont été victimes d'attaques de loup en région jalhaytoise depuis le 23 juillet, a indiqué lundi Violaine Fichefet, biologiste en charge du suivi de la faune sauvage au SPW (service public de Wallonie).

Une trentaine de moutons victimes d'attaques de loup dans les Hautes Fagnes depuis un mois
© FLEMAL JEAN-LUC

"Six éleveurs de la région sont concernés par ces attaques dont le modus operandi est 'typé loup'. Même si nous ne disposons pas encore de tous les résultats d'analyses, nous pouvons déjà attribuer ces agressions au loup", indique la biologiste qui précise que l'analyse ADN devra permettre d'identifier le loup

Deux hypothèses circulent quant à l'identité du loup qui a sévi. "Nous savons qu'Akela, le loup installé en Fagnes, s'est trouvé une femelle et que le couple a eu trois louveteaux. Ces agressions pourraient aussi être l'oeuvre d'un autre loup isolé", détaille la biologiste.

Le plan loup, développé en Wallonie, a pour objectif de faire de la prévention et de permettre aux éleveurs de s'équiper pour prévenir les attaques.

"Après ces attaques en région jalhaytoise, Natagriwal rencontrera les éleveurs en vue de leur proposer des modes d'effarouchement du loup", ajoute Violaine Fichefet. Les frais d'installation de ces dispositifs sont pris en charge à 80% par la Région wallonne.

Les indemnisations des éleveurs concernés vont débuter dans les prochains jours.