Des sinistrés des inondations contraints de payer plus s'ils veulent se chauffer: "On ne peut pas se le permettre"

Privés de gaz, ces sinistrés doivent payer l’opérateur pour "booster" leur compteur.

Des sinistrés des inondations contraints de payer plus s'ils veulent se chauffer: "On ne peut pas se le permettre"
©TONNEAU
Dans le quartier d’Angleur à Liège, la vie reprend doucement son cours. Comme à Verviers, Pepinster, Trooz ou Chaudfontaine, en effet, un véritable déluge s’est abattu sur ce petit coin de Liège habituellement très tranquille. Des milliers d’habitants se sont retrouvés immergés… à Angleur, situé au confluent de l’Ourthe et de la...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet