Intempéries: 5,7 millions d'euros investis pour réparer Verviers suite aux inondations

Les travaux de rénovation et de grande ampleur seront réalisés l'année prochaine.

Intempéries: 5,7 millions d'euros investis pour réparer Verviers suite aux inondations
©JC Guillaume
Belga

Plusieurs mois après les inondations, la majorité verviétoise a procédé à des modifications budgétaires de crise en urgence afin de reconstruire la ville : 5,7 millions d'euros ont été investis en ce sens, a précisé l'échevin en charge des Finances Alexandre Loffet (ex-PS) lors du conseil communal de ce lundi 25 octobre. "Il s'agit de modifications budgétaires de crise avec énormément de données qui changent dans le cadre de la gestion de l'après inondations", a expliqué l'échevin. "Le budget extraordinaire a été considérablement réorganisé sur base de la quantité de travaux programmés ou en cours dans nos bâtiments ou sur le domaine public consécutif aux destructions par les inondations. Nous avons 5,7 millions de dépenses à l'extraordinaire de travaux liés aux inondations."

Concrètement, il s'agit essentiellement de travaux de première nécessité. Il est question de remplacer et de réparer les installations des chaudières, d'assainir les immeubles sinistrés, de remettre en état les plaines Lentz et des Clarisses ainsi que le parc Godin, de remettre en conformité le système électrique ou encore de réparer diverses voiries et égouts.

Les travaux de rénovation et de grande ampleur seront réalisés l'année prochaine. Une grande partie des études correspondant à ces chantiers qui viendront plus tard ont été inscrites : cela concerne des rénovations ou reconstructions d'écoles ou encore la réparation d'ouvrages d'art.

A cela s'ajoutent une série de recettes pour un total avoisinant le million d'euros et qui n'ont pas été perçues par la commune : remboursements liés à la taxe parking, diminution des recettes issues de l'impôt sur les revenus en conséquence de la crise COVID et des pertes de revenus locatifs.

Le soutien du pouvoir subsidiant est indispensable pour reconstruire la Ville, a conclu Alexandre Loffet.

Sur le même sujet