Un ancien psychologue liégeois condamné à 5 ans avec sursis partiel pour des abus sexuels

Il est suspecté d'avoir commis des abus sexuels impunis pendant une cinquantaine d'années

Un ancien psychologue liégeois condamné à 5 ans avec sursis partiel pour des abus sexuels
©GUILLAUME JC

La cour d'appel de Liège a condamné jeudi un Liégeois âgé de 81 ans à une peine de 5 ans de prison avec sursis pour les trois cinquièmes (2 ans de prison ferme) pour avoir commis un attentat à la pudeur sur son petit-fils. Cet homme, un ancien psychologue, est aussi suspecté d'avoir commis des abus sexuels impunis pendant une cinquantaine d'années. Les faits examinés par la cour s'étaient déroulés entre octobre 2014 et avril 2017. L'enquête avait révélé qu'un garçon, âgé de 6 ans au début des faits, avait été victime des attouchements de son grand-père. Le prévenu avait reconnu les faits et avoir commis une faute. Mais il avait minimisé la portée de ses actes, en prétendant qu'il était convaincu d'avoir donné du plaisir à l'enfant.

Ex-psychologue et dirigeant d'un centre de santé mentale, cet homme aurait commis de nombreux faits impunis durant une cinquantaine d'années. Il avait obtenu en 1994 le bénéfice de la suspension du prononcé pour des faits commis sur un jeune garçon en 1991.

Il aurait fait de nombreuses autres victimes mais ces faits, prescrits, n'ont pas été examinés par la justice.

Devant un expert psychologue, le prévenu avait avoué son attirance pour les jeunes garçons, en niant tout passage à l'acte. Le parquet général avait souligné la dangerosité du prévenu, notamment lorsqu'il avouait se passionner pour l'émission "The Voice Kids" ou faire du bien aux enfants en leur faisant découvrir la sexualité de manière douce.

La cour a déclaré la prévention d'attentat à la pudeur établie et a condamné le prévenu à une peine de 5 ans de prison avec sursis probatoire pour les trois cinquièmes.