Des logements pour accueillir trente familles sinistrées à Chaudfontaine

Ces logements modulaires de deux ou trois chambres sont chauffés et reliés au réseau d’égouttage.

Des logements pour accueillir trente familles sinistrées à Chaudfontaine
©Ennio Cameriere
S.Ta. (avec Belga)

Les inondations de la mi-juillet ont privé des milliers de personnes d’un logement sain et habitable. Avec l’hiver qui arrive, les solutions pour reloger les très nombreux sinistrés qui vivent chez un proche ou même, pour nombre d’entre eux, dans leur maison en partie insalubre doivent se multiplier. Les pouvoirs publics y travaillent.

Vendredi, à Chaudfontaine, ont été inaugurés des logements modulaires pour accueillir les sinistrés de la commune. Ces modules de logement de deux et trois chambres permettront d'accueillir trente familles sinistrées par les inondations, en attendant la remise en état de leur maison. "Cela leur permettra de retrouver une cuisine, une douche. Cette solution nous donne la possibilité de les reloger dans de bonnes conditions", a commenté le bourgmestre, Daniel Bacquelaine (MR).

Tous les logements sont reliés au réseau d'égouttage et équipés en eau et en électricité. Le lotissement en question est situé sur un terrain mis à disposition par une société en zone non inondable, légèrement en hauteur, et proche du centre de Vaux-sous-Chèvremont, un critère primordial : "Il était également important de faire en sorte que les familles restent à proximité de leur lieu de vie", a ajouté le bourgmestre, qui a qualifié cette installation "d'exploit, compte tenu de la vitesse de la réalisation, le chantier ayant commencé à la mi-octobre".

Aux trente modules de vie s’ajouteront un local collectif qui permettra aux personnes d’échanger et dix tiny houses (petites habitations) qui seront installées près de l’administration communale. "Il s’agit là de belles réalisations, les quelques mots échangés avec les familles sont source de motivation", a commenté le ministre wallon du Logement, Christophe Collignon (PS), présent à Chaudfontaine. "Nous avons fait le maximum, mobilisé nos sociétés de logements publics et avons été sur le marché pour acquérir des logements", a-t-il conclu.