Le Mont mosan cherche des étudiants

Le Mont mosan pense déjà à sa prochaine saison. Le parc récréatif hutois cherche des étudiants et des saisonniers.

Le Mont mosan cherche des étudiants
©CJHEY
Catherine Duchateau

Il n’espère qu’une seule chose : que cette nouvelle saison qui s’ouvre bientôt soit meilleure que les deux précédentes. Car le patron du Mont mosan aime son parc récréatif et veut y attirer le public avec le sourire. Le Covid en 2020 puis le temps pourri l’année suivante auraient pu entamer sa bonne humeur…

Mais là Jean-Marc Vanberg est fin prêt, ou presque, à ouvrir son parc. "Si tout va bien, ce sera le 28 mars", explique-t-il. Ces derniers mois, le parc a hiberné, comme chaque année d'ailleurs. "On n'a donc pas été trop affectés par les nouvelles mesures", d'autant plus que le parc est en extérieur.

Jean-Marc Vanberg profite souvent, hiver après hiver, de la basse saison pour faire quelques aménagements avant la nouvelle saison. Ça n'a pas été le cas cet hiver… Et puis investir avec quel argent ? "Depuis deux ans, on essaye de survivre", poursuit le patron du Mont mosan. Il y aura bien quelques petits aménagements dans le parc, un nouvel emplacement pour installer un château gonflable, quelques plantations également.

Quelques animaux, aussi, ont eu des bébés : chez les ouistitis et les suricates, mais pas chez les autres animaux.

Aujourd'hui, Jean-Marc Vanberg espère une belle saison après une année Covid et une autre avec une météo pourrie. "Quand on avait eu quelques jours de soleil, le parc était bondé…"

Cette année, le Mont mosan relance son appel aux étudiants et aux saisonniers. Les premiers (que Jean-Marc Vanberg est prêt à accueillir dès 15 ans pour peu qu'ils n'aient pas doublé…) pour les manèges et l'entretien, les deuxièmes pour la cafétéria, la caisse à l'entrée, les magasins, la friterie. "J'espère une quinzaine de saisonniers et entre 40 et 50 étudiants. Il y en a pas mal qui reviennent d'année en année sauf s'ils ont terminé leurs études et ont trouvé du travail."

Envie de postuler ? Via montmosan@skynet.be

Catherine Duchateau

Sur le même sujet