Une organisation active dans le trafic de cocaïne via l'aéroport de Bierset démantelée

Douze mandats d'arrêt ont été délivrés et l'enquête sera poursuivie par la PJF de Liège sous l'autorité d'une juge d'instruction.

Photo d'illustration
Photo d'illustration ©Jean Luc Flemal

Douze mandats d'arrêt ont été délivrés dans le cadre d'un dossier de trafic international de cocaïne, a indiqué samedi le parquet de Liège dans un communiqué. Après une enquête ardue et complexe de plusieurs mois, enrichie par des données issues du dossier Sky ECC, dont l'enquête a permis de décoder des messages téléphoniques cryptés, la division "criminalité organisée et atteintes aux biens" de la police judiciaire fédérale de Liège (PJF) est intervenue en plusieurs phases à l'encontre de l'organisation criminelle. Cette dernière avait mis en place une filière d'approvisionnement en cocaïne via l'aéroport de Bierset.

"En contact avec des trafiquants en Amérique du Sud (Colombie, Panama, Mexique?), les suspects récupéraient régulièrement des chargements de dizaines voire de centaines de kilos de drogues dans des conteneurs et palettes de produits déchargés à Bierset durant la nuit d'avions cargos en provenance directe d'Amérique du Sud via le Mexique et les États-Unis", précise le parquet.

Grâce à des complicités internes au sein d'une société de logistique de l'aéroport, l'organisation pouvait récupérer les cargaisons de cocaïne dissimulées dans divers produits, dont des livraisons de fleurs.

Le 24 décembre dernier, une première intervention a permis l'arrestation des six principaux suspects, la saisie de 71 pains de cocaïne pour un poids de 80 kg, 119.000 euros en cash, cinq véhicules, dont une voiture volée, et une arme de poing de type revolver avec chargeurs de munitions. Plusieurs objets de luxe et un nombre important de GSM ont également été saisis.

"Une nouvelle opération a été lancée ce 21 janvier 2022: neuf perquisitions ont été menées chez les suspects, au sein de la société à Bierset et dans une société de transport. Une somme en cash de 18.000 euros a été saisie ainsi que le camion ayant servi au trafic et deux véhicules appartenant à des suspects. De plus, de la marchandise suspectée d'être volée ou détournée a été découverte chez un des suspects (seize caisses de parfums et foreuses encore emballées)", ajoutent les autorités.

Douze mandats d'arrêt ont été délivrés et l'enquête sera poursuivie par la PJF de Liège sous l'autorité d'une juge d'instruction.