Le beau succès de ConsuLex, l'asbl de conseils juridiques par et pour les étudiants: "En un an, nous avons traité 50 dossiers"

Le projet permet à la fois aux étudiants en droit de s'exercer, mais aussi d'aider des jeunes qui seraient en demande de conseils juridiques.

Le beau succès de ConsuLex, l'asbl de conseils juridiques par et pour les étudiants: "En un an, nous avons traité 50 dossiers"
©dr

Il y a un an, trois étudiants en droit de l'ULiège - Amandine Tack, Florian Dothée et Malko Besschops - se sont lancé un projet ambitieux : créer une asbl de conseils juridiques par et pour les étudiants. L'idée de l'asbl, composée exclusivement d'étudiants en droit, était de leur permettre de s'entraîner sur des cas pratiques réels tout en aidant les jeunes Liégeois ayant besoin de conseils. A l'aube de leur premier anniversaire, le 1er février prochain, le bilan est plutôt positif.

"Nous avons traité une cinquantaine de cas", nous explique Malko Besschops, étudiant en BAC3 en droit à l'ULiège. "Nous avons donné des conseils juridiques dans tout un tas de domaines, que ce soit dans la création d'entreprises, pour des relectures de contrats étudiants, pour des litiges entre un étudiant et son propriétaire, etc. Nous avons permis aux étudiants qui n'en avaient pas forcément les moyens de bénéficier de conseils juridiques."

Contre un forfait de 20 euros, tous les étudiants liégeois peuvent en effet faire appel à eux. "Nous ne voulons cependant pas nous substituer aux avocats. Si nous ne pouvons pas intervenir, nous les renvoyons vers les services adaptés."

Une équipe d'étudiants motivés

Aujourd'hui, une équipe d'une vingtaine d'étudiants en droit compose l'asbl. "Nous présentons le projet dès la BAC1, mais nous ne recrutons des étudiants qu'à partir de la BAC2, pour nous assurer qu'ils aient quand même un bagage suffisant."

Le beau succès de ConsuLex, l'asbl de conseils juridiques par et pour les étudiants: "En un an, nous avons traité 50 dossiers"
©dr

Les dossiers qui leur sont soumis sont à chaque fois gérés par des équipes de plusieurs étudiants. "Généralement, les BAC2 sont accompagnés par des étudiants plus vieux. Les deuxièmes années ont ainsi l'occasion d'avoir un avant-goût de ce qu'ils verront plus tard dans leurs cours. Et les Masters peuvent développer leur côté pédagogue avec des étudiants plus jeunes."

Pour Malko Besschops, ce projet est clairement du "donnant-donnant". "On peut aller plus loin que les cours en gérant des affaires concrètes, tout en aidant les jeunes qui nous le demandent", se réjouit-il. Preuve que le projet intéresse, ils ont reçu 60 candidatures d'étudiants en droit l'année dernière. Et ils ont récemment engagé une dizaine de collaborateurs supplémentaires.

L'asbl est également soutenue par l'ULiège et parrainée par le Pr Frédéric Georges, président du département de Droit. Ce dernier déclarait à l'époque être "ravi de cette initiative". "Nous leur avons donné tous les conseils de base lors de la constitution de l'asbl, et nous sommes à leur disposition pour leur répondre en cas d'hésitation. Mais notre supervision ne se fera qu'à leur demande, il s'agit bien d'un projet étudiant et nous espérons qu'il sera pérenne."

L'idée est effectivement, dans le futur, de permettre aux nouvelles générations d'étudiants en droit de continuer à s'exercer dans l'asbl. "A plus court terme, nous espérons avoir toujours plus de cas à gérer ensemble. Et nous espérons aussi pouvoir organiser plus d'activités entre nous, ce que nous n'avons pas pu réellement faire en période de Covid. Sans les membres, l'asbl n'existerait pas, donc nous voulons vraiment les remercier."