"Il n'y a pas que les sinistrés qui souffrent" : Claude Dedye, élu de Pepinster accusé d'avoir détourné des dons aux sinistrés, s'explique

L'homme a avoué, son parti réclame sa démission

Claude Dedye, conseiller communal de l'opposition Vivre Pepinster n'a pas passé une heureuse soirée ce lundi, au conseil communal de l'entité... c'est peu de l'écrire.

En effet, en pleine séance publique, Philippe Godin, bourgmestre de Pepinster, commune parmi les plus ravagées lors des inondations de mi-juillet, a accusé le conseiller d'opposition d'avoir détourné des dons destinés aux sinistrés. Du charbon précisément... Dans la stupeure générale créée par cette annonce, l'homme, mis au pied du mur, a avoué sa faute.

Le 15 décembre dernier en effet, alors qu'il était actif au cœur du centre de dons de la gare, il a demandé à un transporteur de charbon, généreusement offert par une coopérative pour venir en aide aux sinistrés, d'en faire livrer une demi-tonne dans une habitation située à Goffontaine. "Effectivement, je ne devais pas le faire. Je vais réparer et j'apporterai l'argent des kilos de charbon dans la caisse communale. Ce sera fait.", a-t-il déclaré avant de quitter la séance, sous les furieuses critiques d'autres élus.

Alors que son parti a déjà réclamé sa démission, c'est par les réseaux sociaux que l'homme tente désormais de laver son honneur...

"Je me trouve dans la maison de proches que j'ai voulu aider en leur octroyant 500kg de charbon qui m'avaient été fournis lors d'un don et que j'avais également amené à l'administration communale en partie. Effectivement, ces proches ne sont pas sinistrés", explique-t-il à nouveau. "Nous sommes sur les hauteurs de pepinster. Mais il n'y a pas que les sinistrés qui souffrent, il y a d'autres personnes; la pauvreté touchait déjà d'autres avant les inondations, et c'est toujours le cas après. Ma conception de l'aide depuis mi-juillet est d'aider les sinistrés bien sûr mais également toutes les personnes dans le besoin"

Et de préciser à nouveau que "ce don a été réalisé pour les besoins de toutes les personnes nécessiteuses, sinistrées ou dans le besoin".

Dans cette vidéo toujours, l'homme précise avoir déjà commandé 500 kg de charbon pour les fournir à l'administration communale.

"Enfin, je m'en remettrai à la décision de mon parti quant à la suite des événements dès que je serai passé devant la commission de vigilance et que j'aurai eu l'occasion de m'expliquer sur tous les éléments qui composent cette affaire".

Reste à savoir si le parti de Claude Dedye sera sensible aux arguments énoncés... à savoir détourner l'aide de personnes dans le besoin pour en faire profiter d'autres, également dans le besoin...