Une centaine de réfugiés ukrainiens accueillis aux Guillemins

L’espace d’accueil et d’orientation reste ouvert, 7j/7, à la gare des Guillemins.

Defgnée Jessica
Une centaine de réfugiés ukrainiens accueillis aux Guillemins

Dans le cadre de l’aide aux populations d’Ukraine qui fuient la guerre, la Ville de Liège a ouvert un espace d’accueil et d’orientation, le 5 mars, à la gare des Guillemins (au niveau de la zone Kiss and Drive). Un point de chute qui a reçu sa centième visite ce vendredi et qui pourrait en compter davantage dans les prochains jours sachant que, selon des échos, la gare des Guillemins est renseignée comme étant la première gare francophone après l’Allemagne… De fait, parmi les réfugiés qui se sont jusqu’ici présentés au centre d’accueil des Guillemins, certains parlaient un peu français… D’autres anglais, voire aucune des deux langues. Il s’agissait essentiellement de femmes avec enfants et de personnes âgées.

Un accueil y est assuré 7j/7, de 9 h à 21 h. "En accord avec Sécurail, nos agents sont prévenus si des gens susceptibles d'avoir besoin d'aide sont repérés dans le train. Les agents les accueillent et leur fournissent un document, disponible en français, anglais et ukrainien , qui reprend les démarches à accomplir en arrivant en Belgique, à commencer par aller s'enregistrer à Bruxelles", précise-t-on à la Ville de Liège.

1 300 appels !

Vendredi, on dénombrait également une soixantaine d’hébergements d’urgence tandis que le call-center de la Ville de Liège (04/221 81 11) enregistrait quelque 1 300 appels !

Généralement, ces personnes arrivent à Liège parce qu’elles ont un point de chute dans la région, ayant de la famille ici par exemple, ou parce qu’elles sont encadrées par des associations ou groupements de citoyens qui se mobilisent.

"Nous avons notamment accueilli une dame seule qui devait se rendre dans sa famille à Tongres. Elle ne parlait ni français, ni anglais et était très stressée par la situation. Nous avons alors fait appel à un traducteur afin de lui fournir les informations pour rejoindre Tongres en bus", explique une assistante sociale.

Vu la fréquentation de cet espace d’accueil aux Guillemins, le collège communal de la Ville de Liège a décidé vendredi de le maintenir ouvert jusqu’à nouvel ordre.