L’Athénée royal de Soumagne prend la crise environnementale par les cornes

À l’occasion de la Journée de la Terre, ce vendredi 22 avril, les 950 élèves de l’Athénée royal de Soumagne sont dispensés des cours traditionnels.

L’Athénée royal de Soumagne prend la crise environnementale par les cornes
©BELGA

Pas question pour autant de faire l'école buissonnière puisque cette journée sera consacrée à de nombreux débats, ateliers, conférences et animations diverses - impliquant les élèves mais aussi des intervenants extérieurs - autour des défis environnementaux et de leurs enjeux sous-jacents. Y seront notamment abordées la question de l'impact de l'industrie textile sur l'environnement ; celle des migrations climatiques ; des réflexions sur la consommation et la gestion des déchets ; ou encore sur les préjugés, les stéréotypes et les discriminations qui en découlent.

Cette opération s'inscrit dans un vaste projet lancé par un groupe de professeurs en 2018 afin de rendre leur école plus écologique et de conscientiser les élèves à ces questions. Elle s'est également concrétisée par de nombreux projets autour de l'alimentation, de la réduction des déchets et du gaspillage énergétique. Une démarche globale qui a valu à l'Athénée de recevoir le label "École durable". Elle mérite d'être saluée. Et de faire tache d'huile…

Sur le même sujet