Assises Liège : Terri Hoyoux est reconnu coupable du meurtre d'Anita Lekeu et de vol

Son complice Grégory Baudin est quant à lui coupable de vol avec violences.

Assises Liège : Terri Hoyoux est reconnu coupable du meurtre d'Anita Lekeu et de vol
©BELGA
Belga

Devant la cour d'assises de Liège, Terri Hoyoux a été reconnu coupable ce mardi de meurtre et de vol. Le meurtre a été commis dans une scène distincte du vol. Le second accusé, Grégory Baudin, est déclaré coupable de vol. Tous deux avaient été impliqués dans le cambriolage commis chez Anita Lekeu le 25 octobre 2019 à Wanze. La dame avait été étranglée et avait reçu 15 coups de couteau. Terri Hoyoux, un habitant de Braine-L'Alleud, et Grégory Baudin, un Bruxellois, étaient accusés d'avoir commis un meurtre pour faciliter le vol ou en assurer l'impunité. Les faits s'étaient déroulés le 25 octobre 2019 à Wanze au préjudice d'Anita Lekeu, une dame âgée de 69 ans.

Lors de sa délibération sur la culpabilité, le jury a fait une distinction entre les culpabilités des deux accusés. Terri Hoyoux, le petit fils de la victime, a été déclaré coupable d'avoir commis un meurtre pour faciliter le vol ou en assurer l'impunité. C'est lui qui avait pratiqué le geste d'étranglement et avait porté les coups de couteau à la victime. Il était en aveux sur ces faits.

Grégory Baudin a été déclaré coupable d'un vol avec violence. Il avait toujours affirmé qu'il s'était rendu sur le lieu des faits pour commettre vol mais disait ignorer que Terri Hoyoux avait tué la victime avant qu'il n'entre dans la maison pour dérober les objets convoités.

Dans la motivation de leur décision, les jurés ont estimé qu'il n'existe pas de lien entre le vol et le meurtre commis par Terri Hoyoux sur Anita Lekeu. Le jury a considéré que Terri Hoyoux s'était trouvé devant l'impossibilité d'admettre les reproches formulés par la victime sur la manière dont il menait sa vie. C'est après avoir entendu ces reproches qu'il avait vu rouge et tué la victime. Le jury estime que le vol commis est distinct de la scène de meurtre.

Dans la motivation de son verdict, le jury considère aussi que le vol a été commis avec fausse clé mais qu'il n'a pas été commis sur une personne vulnérable et avec des violences. Enfin, les deux accusés sont aussi déclarés coupables de fraude informatique.

Les débats sur les peines auront lieu mercredi dès 10h30.