Scène cocasse ce lundi soir à Verviers: le conseil communal suspendu en pleine séance et en plein vote

C'est une scène cocasse qui s'est déroulée ce lundi soir lors du conseil communal de Verviers.

Scène cocasse ce lundi soir à Verviers: le conseil communal suspendu en pleine séance et en plein vote
©BELGA

La séance a été interrompue en plein vote alors que les conseillers étaient occupés à débattre d'un point concernant le projet de centre commercial City Mall. Ce sont les conseillers Ecolo et PTB, membres de l'opposition, qui avaient demandé l'ajout de ce point, afin de permettre un débat entre les différentes formations politiques, en séance publique, sur l'état de la situation dans le périmètre de revitalisation de Spintay et de la relance du centre-ville mais aussi de solliciter d'urgence le collège communal afin de clarifier sa position au sujet des quatre conventions avec lesquelles la Ville de Verviers est liée à ce promoteur qui lui doit plus d'un million d'euros. "Nous souhaitons que le collège nous explique sa vision sur ce projet. C'est devenu kafkaïen", a ainsi lancé Hajib El Hajjaji (Ecolo). Alors que ce dernier était occupé à présenter son point, il a été interrompu par la présidente, qui lui reprochait de ne pas respecter le ROI (règlement d'ordre intérieur) en lançant le débat et en s'exprimant d'emblée sur le fond, avant que le conseil n'ait pu se prononcer, sur la nécessité ou non, via un vote, d'avoir cette discussion.

Le ton est alors monté entre les conseillers. La bourgmestre de la Ville de Verviers, Muriel Targnion, est ensuite intervenue pour proposer la tenue d'un conseil spécifique consacré au projet City Mall. "C'est un débat crucial pour Verviers et qui doit avoir lieu", a-t-elle déclaré. "C'est un projet qui a déjà apporté beaucoup de nuisances à Verviers par sa non-réalisation. Faire un débat aujourd'hui sans avoir tous les éléments en main apporterait de la confusion chez les citoyens. City Mall enregistre aussi toutes nos expressions publiques à son sujet et ne manquera pas de les utiliser contre nous, il faut être très attentif à cela". Si ces propos ont été salués par les conseillers de l'opposition, ces derniers ont persisté à vouloir obtenir des réponses. Le point a finalement été retiré et la séance a été suspendue, sous les hurlements de l'opposition, estimant qu'il y avait déni de démocratie.

Le conseil communal a pu reprendre plus tard dans la soirée.