Policier tué à Schaerbeek : les policiers hesbignons rendent hommage à leur collègue Thomas samedi après-midi

Les policiers de la zone de Hesbaye rendront hommage, samedi après-midi, à leur collègue Thomas M., originaire de la région, décédé à la suite d'une attaque au couteau jeudi à Schaerbeek, a indiqué le chef de corps André Jamers à l'agence Belga.

Thomas M., le policier tué à Bruxelles.

Un cortège de policiers, à pied et en véhicules, quittera le commissariat de Waremme, en province de Liège, samedi vers 16h30. Après avoir traversé la capitale hesbignonne, il s'immobilisera devant la gare.

Une minute de silence sera observée avant que ne soient actionnés sirènes et gyrophares durant une minute supplémentaire.

"Thomas a effectué ses stages chez nous. Il a laissé une excellente impression. Notre cadre étant alors complet, nous n'avons pas pu l'engager, ce qui explique qu'il a travaillé en région bruxelloise", commente le commissaire waremmien André Jamers.

Le policier décédé avait 29 ans et était originaire de Limont, dans la commune de Donceel, en province de Liège, sur le territoire de la zone de police de Hesbaye.

Engagés au sein de la zone Bruxelles-Nord, deux policiers ont été victimes d'une attaque au couteau, jeudi soir, alors qu'ils se trouvaient dans un véhicule de service arrêté à un feu rouge de la rue d'Aerschot, à Schaerbeek.

Les deux policiers, grièvement blessés, ont été emmenés d'urgence à l'hôpital. Le conducteur, Thomas M., est décédé des suites de ses blessures.

"Notre action est un hommage à notre jeune collègue défunt, mais aussi à tous les policiers victimes de ces violences. Nous comptions organiser le rassemblement ce samedi matin, mais nous l'avons reporté de quelques heures en raison des funérailles des deux jeunes décédés lors du Rallye du Condroz", conclut André Jamers.