Le Gracq de Liège réclame davantage d'aménagements cyclistes

Vélo cycliste roue circulation sécurité troittoir route piéton auto écologie environnement vert urbain ville
©Jean Luc Flemal

Le Groupe de recherche et d'action des cyclistes quotidiens (Gracq) de Liège a mené, samedi après-midi, une opération pour réclamer davantage d'aménagements cyclistes, a constaté l'agence Belga dans la cité ardente.

Plusieurs dizaines de membres et de sympathisants de la section liégeoise du Gracq se sont rassemblés, samedi vers 15h00, devant le bâtiment de l'école de gestion de l'ULiège (HEC), rue Louvrex.

Afin de solliciter les autorités locales à mettre davantage de dispositifs en œuvre au profit des utilisateurs de deux-roues, les activistes ont aménagé une piste cyclable factice en chaux, entre les rues Darchis et Saint-Gilles.

"Nous sommes demandeurs de plus d'aménagements cyclables à Liège. Depuis plus de deux ans, les autorités nous disent que l'on va faire des choses, mais que tout a été retardé à cause du chantier du tram, du Covid et des autres crises. En réalité, il n'y a pas grand-chose qui se fait concrètement", a commenté le militant Jean-Yves Lovens auprès de l'agence Belga.

Selon les responsables du Gracq liégeois, les aménagements existants doivent également être rafraîchis et rénovés.

"Dans la rue Louvrex, le sens unique limité existe, mais il s'est effacé avec le temps. Ceci étant, tout n'est pas négatif. Lors du réaménagement du boulevard Kleyer à Cointe, la chaussée a été partiellement refaite cette année et une piste cyclable y a été intégrée", conclut Jean-Yves Lovens.