C’est un dossier important sur lequel le collège communal de la Ville de Liège vient de rendre un avis favorable. À savoir, en l’espèce, le projet de rénovation de l’ancien institut de mécanique du Val Benoît. Le dossier, qui va être transmis au fonctionnaire délégué de la Région wallonne, s’inscrit dans le projet plus large de reconversion du site. Lequel a été construit entre 1932 et 1939 par les architectes Joseph Moutschen et Albert Puters dans un style moderniste. Quant au bâtiment, il occupe un terrain de 8 hectares qui abritait autrefois une abbaye cistercienne.

Ancien campus des sciences appliquées de l’Université de Liège, laissé à l’abandon jusqu’en 2006, il fait l’objet depuis lors d’un processus de reconversion. Et ce sous l’égide de la Spi, agence de développement économique, mais aussi d’autres partenaires publics et privés. Parmi eux, la Ville de Liège s’est associée à la démarche, qui a abouti à une reconnaissance en tant que site à réaménager.

Pas limités aux étudiants

C’est dans ce cadre que le bâtiment du Génie civil a fait peau neuve en 2016 afin d’accueillir des activités économiques. Quant à l’ancienne Mason, non loin de là, elle a été reconvertie il y a peu en O !, un bar géré par l’équipe du Mad Café.

Concernant l’institut de mécanique, et alors même que d’autres développements ont eu lieu (le nouveau bâtiment occupé par la Province) ou sont à venir (la centrale thermo-électrique et l’institut de chimie-métallurgie), un premier permis a été octroyé. Et ce par la Région wallonne, en 2017, lequel prévoyait 247 logements à destination d’étudiants.

Un changement de destination a eu lieu depuis lors dans le chef du promoteur anversois Life. C’est donc la nouvelle demande émanant de ce dernier qui a fait l’objet d’un avis favorable. Elle comprend 232 logements qui ne se limitent plus aux étudiants mais s’ouvrent aussi aux post-doctorants… Des services collectifs seront mis à disposition des occupants et la cour intérieure sera végétalisée et accessible à tous.

Bruno Boutsen