"Nous n'attendons plus que le go des autorités pour lancer la machine", assure-t-il. "Le plan de salle est en train d'être réalisé par le centre culturel de Spa. Dès qu'on aura le feu vert, les équipes se mettront en action. Nous avons le public, la salle, le groupe, la technique, l'espace de testing. Il ne nous reste plus que le protocole définitif afin de tout finaliser avec l'aide de l'Université de Liège et du centre culturel de Spa", affirme M. Gardier.

"Dès que les autorités nous donneront l'autorisation, ce test scientifique sera mis sur pied en quelques jours", indique-t-il encore.

"Les gens ont besoin de se projeter et de pouvoir se dire qu'avec ces données, on va rouvrir la culture à brève échéance. Il y a de l'excitation mais aussi l'envie de faire bouger les choses pour l'ensemble du secteur à l'arrêt depuis plus d'un an", souligne pour sa part Renaud Godart, le chanteur du groupe Ykons.

Après avoir laissé la question de côté ou s'y être carrément opposées, les autorités se sont engagées, lors du dernier comité de concertation, à ce que des événements culturels tests puissent être organisés dans les prochaines semaines. Le concert de Spa serait l'un d'eux.