Ce mercredi matin a eu lieu une réunion avec le conciliateur social afin de trouver une solution concernant le système de pauses des sapeurs-pompiers de la zone de secours Hesbaye Meuse Condroz (Hemeco). "Cette réunion est une réussite, un accord a enfin pu être trouvé !", se réjouit Thierry Gilson, secrétaire permanent CSC Services publics.

Pour rappel, le litige concernant la modification des pauses de prestations des sapeurs-pompiers, qui seraient passées de 24 à 12 h. "Les travailleurs, qui prestaient depuis 2016 des pauses de 24 heures, et ce à la plus grande satisfaction de la majorité d’entre eux, ne souhaitaient aucun changement", souligne le syndicat chrétien. "Le système avait d’ailleurs été plébiscité par 87 % des sapeurs-pompiers lors d’un référendum organisé, en mars 2019".

À la suite d’une assemblée générale du personnel, un préavis d’action avait été déposé, par le front commun syndical, le 13 janvier, pour une durée indéterminée. Et en mai dernier, le front commun syndical avait envoyé un courrier au président de la zone Hemeco, en formulant une proposition concrète. "La proposition des organisations syndicales a reçu un accueil positif", se réjouit aujourd’hui Thierry Gilson. La formule retenue est hybride, les quatre équipes, pelotons, prestant de pauses de 24 h tandis que le reste des services s’organiseront soit en pauses de 12 heures, soit de 24 heures, en parfaite harmonie suivant le système le plus adapté.

La mise en œuvre de cette nouvelle formule devrait être d’application dès le 1er janvier 2021.