La plaignante affirme avoir cru que l’homme pouvait faire de la magie pour sauver son fils malade.

Hubert et Isabelle, sa fille, encourent 6 ans et 8 mois pour lui et 3 ans de prison pour elle, pour avoir abusé sexuellement d’une dame qui était la meilleure amie d’Isabelle.

Hubert doit également répondre d’avoir détenu des images pédopornographiques et des armes.

En 2015, une dame s’est rendue dans un commissariat avec son mari pour déposer plainte à l’encontre d’Hubert et de sa fille. Elle a expliqué qu’en 2004, Isabelle lui avait signalé qu’elle connaissait un prêtre qui pourrait l’aider à guérir son fils malade.

Selon les dires de la dame, elle aurait été mise en contact avec un prêtre, sans le rencontrer au départ.

Ce dernier lui aurait déclaré qu’il pouvait l’aider en faisant de la magie blanche et de la magie noire. Elle se pensait envoûtée.

Alors que le travail avait commencé depuis cinq ans, le prêtre lui aurait alors dit qu’elle devait entretenir des relations sexuelles avec lui pour continuer le processus de désenvoûtement. Elle aurait eu les yeux bandés et dû subir des relations sexuelles avec le soi-disant prêtre.

Par la suite, on lui aurait dit que ce prêtre avait pris possession du corps d’Hubert. Elle a dû avoir des relations sexuelles avec Hubert.

Isabelle, la fille d’Hubert, aurait participé à certains actes sexuels et filmé des scènes de sexe. Elle a expliqué des rituels observés avec des bougies et des croix.

Pour le parquet, les prévenus ont profité d’un état de faiblesse de la victime.

Les avocats des prévenus, Mes Croisier et Toller, ont rejeté l’état de faiblesse de la plaignante en estimant que rien ne le démontrait. Ils ont avancé que cette affaire concernait des relations extraconjugales consenties et que les explications à propos de la magie blanche et la magie noire auraient été avancées pour faire accepter la chose à un mari qui serait sensible à ce type de pratiques.

Les avocats ont plaidé l’acquittement ou le sursis.