Près de 600 personnes ont manifesté ce mercredi soir à Liège à l'appel du collectif féministe "Et ta soeur" pour dénoncer et s'opposer à la montée de l'extrême droite.

"En tant que collectif féministe intersectionnel et anti-raciste, nous devions réagir", ont fait valoir les organisatrices, en allusion aux résultats engrangés par l'extrême droite dimanche lors des scrutins fédéral, régional et européen.

En Flandre, le Vlaams Belang est devenu le deuxième plus grand parti, derrière la N-VA, avec 18,5% des voix. A l'échelon fédéral, il a décroché 11,9% des suffrages.

"Aucune organisation de défense des droits des femmes et des droits humains ne peut rester sans bouger. L'idée de ce rassemblement était de permettre à un maximum de citoyens de se positionner contre les idées d'extrême droite. On entend par là les idées réactionnaires, racistes, sexistes, et climato-sceptiques. On peut en observer les effets aux USA avec Trump ou en Hongrie avec Orban", ont ajouté les jeunes femmes.

Selon elles, aucun parti ne devrait faire alliance avec le Vlaams Belang ou la formation nationaliste flamande N-VA. "Nous devons renforcer les luttes, manifester, marcher, dénoncer, battre le pavé tant qu'il le faudra. Et surtout créer un rapport de force qui fera que nous serons des millions dans les rues", ont-elles conclu.