Depuis l’arrêt rendu par le Conseil d’État début octobre, Muriel Targnion a retrouvé son siège de bourgmestre à la tête de l’ancien collège, du moins provisoirement. Alors que le Conseil d’État doit encore statuer sur l’annulation ou non de la motion de méfiance mixte votée le 21 septembre visant à installer la majorité PS-MR-CDH-Nouveu Verviers emmenée par Jean-François Istasse. Ce qui pourrait prendre plusieurs mois, voici plusieurs semaines que les élus se renseignent activement quant à la possibilité de retrait de cette motion mixte, afin de permettre le dépôt d’une nouvelle motion qui viendrait installer une nouvelle majorité stable plus rapidement, évitant ainsi le délai d’un an prévu par le Code de la démocratie locale.

Une piste en bonne voie puisque le SPW Intérieur avait déjà remis fin octobre un avis à la Ville de Verviers validant la possibilité de retrait de la motion mixte. Et vendredi, la Ville a reçu l’avis juridique de l’avocat Me Sohier, du bureau bruxellois Lallemand Legros&Joyn, qu’elle avait mandaté. Selon celui-ci, le retrait de la motion controversée "est parfaitement envisageable en droit", et même "conseillée", par le vote d’une majorité des membres du conseil communal, avec pour conséquence, qu’avec effet rétroactif, cette motion serait renvoyée dans les abysses comme si elle n’avait jamais existé, rendant ainsi sans objet la procédure au Conseil d’Etat.

Si une nouvelle motion de méfiance devait être déposée par la même quadripartite PS-MR-CDH-NV, l’avocat déconseille que Jean-François Istasse soit à nouveau désigné comme bourgmestre. Il pointe aussi la motion de méfiance individuelle déposée à l’encontre d’Hasan Aydin alors que celui-ci n’a pas eu l’occasion d’exercer la fonction de bourgmestre. S’il renonce à la fonction, il ne pourrait rester membre du collège. On sait toutefois qu’il pourrait conserver la présidence du CPAS s’il démissionne du conseil communal. Si tel est le cas, le 3e score PS, Malik Ben Achour pourrait prétendre au mayorat, à condition de révoquer son acte de renonciation à exercer la fonction de bourgmestre.

Une majorité cartel/Ecolo ?

Poussées dans le bon sens du vent par ce nouvel avis, les discussions vont bon train entre le cartel (MR-CDH-Nouveau Verviers) et Ecolo pour installer une nouvelle majorité… qui devrait aboutir d’ici quelques jours. Le PS entend toutefois bien rester dans le jeu jusqu’au bout… Alors que devait se voter le budget 2021 lors du collège de jeudi, le PS a fait blocage, de même lors du collège spécial de ce dimanche matin. Une manière de mettre la pression ?

Rappelons au passage qu’Ecolo Verviers avait déposé le 20 octobre un recours en annulation contre la motion auprès du ministre des Pouvoirs locaux Christophe Collignon ; décision qui devrait être rendue dans le courant de la semaine par le ministre-président Elio Di Rupo. Affaire à suivre…