Aywaille À partir de décembre 2020… avec un arrêt supplémentaire à Esneux.

On ne savait plus que penser, à propos de la situation de la ligne 42 Liège-Gouvy qui permet de rejoindre le Luxembourg… cet été en effet, Infrabel tirait la sonnette d’alarme en évoquant des investissements nécessaires pour sauver ladite ligne. Comme les lignes 43 (Liège-Marche, de l’Ourthe) et 44 (Pepinster-Spa). De leur côté, les ministres Bellot et Di Antonio assuraient pourtant un maintien intégral du réseau et même le renforcement de certaines zones.

Cette fois, il semble toutefois que les nouvelles soient concrètes et positives. La fréquence sur la ligne 42 devrait doubler dans un an.

C’est en effet la députée CDH Vanessa Matz qui l’a annoncé ce jeudi : "Notre ligne de trains 🚂 42 qui passe notamment par Aywaille sera renforcée en décembre 2020 : 1 train par heure⌚️ et dans chaque sens"

Cerise sur le gâteau, les trains feraient finalement bien arrêt à Esneux. Une excellente nouvelle pour la mobilité en Ourthe-Amblève.

Depuis de nombreuses années en effet, la ligne 42 est pointée du doigt pour son offre jugée trop "pauvre". Outre l’absence d’arrêt à Esneux et Tilff, gares pourtant traversées, la ligne 42 "propose" un train toutes les deux heures, rendant son exploitation peu attractive.

La ligne 43 renforcée

Si les trains circulant actuellement sur la ligne 42 s’arrêtent à Rivage et Poulseur (ligne 43), ils ne font donc que passer par Esneux. Et les Esneutois de regarder passer le train. Avec ce nouvel arrêt prévu à Esneux, cela augmentera non seulement l’offre dans l’entité mais cela renforcera aussi la mobilité entre Aywaille et Esneux.

Une nouvelle qui ravira sans nul doute les élus locaux. On se souvient que des appels avaient été lancés aux gouvernements par tous les partis pour faire en sorte que les lignes soient renforcées.

Le CA de la SNCB devrait valider la décision ce 20 décembre

Bonne nouvelle sur le rail donc même si la prudence reste de mise rappelle Vanessa Matz. Cette décision, qui confirme les lignes de forces présentées par la SNCB en juin dernier, doit encore passer l’étape de la validation par le CA de la SNCB. Or celui-ci se réunira le 20 décembre prochain. Un doute est-il encore permis ? Il nous revient de source sûre qu’une décision prise par le comité exécutif (et c’est le cas ici) est toujours suivie. En outre, ce changement sur la ligne serait réalisé grâce à des fonds propres et ne demanderait pas de budget complémentaire. En effet, la SNCB bénéficierait de bonus lui permettant de prendre des mesures complémentaires, lorsque le nombre de passagers a atteint les objectifs fixés.