Gazette de Liége

CIRCULATION

Amélioration sur les quais?

Après un an de mise en service de la liaison E 40- E 25, l'heure est au bilan. Selon les comptages de la Sofico, la circulation sur la liaison a atteint un volume qui dépasse 43.000 véhicules par jour, soit plus de 1.250.000 en moyenne par mois. Cela signifie, toujours selon la Sofico, une diminution du trafic de 20 pc sur les quais de la Dérivation (-18 pc pour les voitures et -45 pc pour les camions) et de 40 pc sur le quai de Rome. Si les riverains de ce dernier ressentent une amélioration de leur qualité de vie, il n'en va pas de même pour les habitants des quais de la Dérivation.

POUR

M. Leroy (Quai de Rome) : Le trafic est plus fluide

Qu'est-ce que la liaison a changé?

Il est évident que depuis la mise en service de la liaison, baptisée aussi Tunnel de Cointe, la circulation est considérablement facilitée. La diminution la plus sensible concerne les camions, mais le nombre de voitures a également fortement chuté.

Aux heures de pointe et principalement le vendredi, il n'était pas rare, il y a un an, de voir des files pratiquement à l'arrêt depuis le boulevard d'Avroy. Cela n'arrive plus jamais, il reste bien quelques ralentissements, mais c'est incomparable par rapport à avant.

Au niveau du bruit, on ressent aussi de grosses différences lorsqu'on marche sur le trottoir ou que l'on se trouve sur la terrasse. Enfin, la possibilité de prendre la liaison un peu après le pont de Fragnée facilite fortement nos propres déplacements.

Y a-t-il d'autres améliorations?

La rénovation du pont de Fragnée et du parc Zénobe Gramme contribue à rendre le coin plus agréable.

Pour la circulation, une autre amélioration possible serait de pouvoir faire demi-tour avant le pont pour reprendre la voie rapide vers le centre.

CONTRE

Christian Voisin (Dérivation) : Les nuisances restent là

Les habitants ne sentent pas de changement?

Nous reconnaissons qu'il y a une forte diminution du nombre de camions, mais il en reste de trop. Nous acceptons ceux pour la desserte locale, mais pas le trafic vers le port pétrolier. Nous voudrions qu'ils empruntent la liaison.

Nous désirons aussi que les camions contenant des produits dangereux ne soient plus interdits dans la liaison, parce qu'actuellement, n'ayant pas d'autre possibilité, ils passent par les quais de la Dérivation. Quant aux voitures, nous avons l'impression que le délestage des camions entraîne une augmentation du nombre d'automobilistes.

Et en ce qui concerne les aménagements de voirie?

Tout d'abord, l'installation de portiques sur la bande de gauche qui limitent la hauteur à 3 mètres 50 est une hérésie. C'est même contre-productif puisqu'ils ramènent les camions sur la bande de droite près des habitations.

Quant aux autres aménagements de voirie, nous déplorons qu'on renonce aux projets visant à rompre la linéarité et à ramener la circulation sur une seule bande.

J. Foi.

© La Libre Belgique 2001