Mobilité

CHB : les riverains attaquent la Région

Un groupe de propriétaires qui disposent de terrains le long du projet de la liaison autoroutière Cerexhe-Heuseux -Beaufays a décidé d’attaquer la Région wallonne en justice car cela fait plus de quarante ans qu’ils ne peuvent plus disposer normalement de leurs biens. Le projet de la liaison autoroutière entre les communes de Cerexhe-Heuseux et Beaufays a été envisagé pour permettre le contournement complet du réseau autoroutier de Liège il y a plus de quarante ans. L’Europe a récemment obligé la Région wallonne à revoir la copie de son projet mais, depuis lors, aucune décision n’a été prise et les riverains se plaignent de ne rien voir venir. Ceux d’entre eux qui disposent d’un terrain traversé par ce contournement se sentent lésés par cette attente. Ils ne peuvent plus jouir de leurs biens comme ils l’entendent depuis plus de quarante ans. En effet, tous les permis de bâtir y sont interdits depuis 1969 au moins. L’administration a tracé une bande blanche virtuelle de 150 m de large tout au long du tracé pour dessiner son projet autoroutier. Tous les terrains traversés par cette bande sont gelés. Il est donc impossible pour les propriétaires de ces terrains de construire ou de les vendre. Leur exploitation est limitée. Les propriétaires peuvent uniquement contempler leurs biens ou, au mieux, louer leurs terrains à des agriculteurs qui peuvent y mettre leur bétail.

qui n’a pas pu tout exproprier

La Région wallonne a racheté certaines parcelles de ces terrains mais, faute de budget, elle n’a pu exproprier l’ensemble de ces terrains d’autant que la bande virtuelle qui a été initialement dessinée est beaucoup plus large que celle qui sera nécessaire au tracé du contournement. Une centaine de propriétaires de ces terrains souhaiteraient voir l’administration se prononcer définitivement sur ce projet. Certains d’entre eux devraient entamer une action judiciaire contre la Région wallonne afin d’obtenir des dédommagements pour le préjudice qu’ils subissent depuis plus de quarante ans. (Belga)

En très bref

Le mardi 5 mai 2009, un exercice de simulation d’accident majeur sera organisé sur le site du tunnel ferroviaire TGV de Soumagne. L’objectif de cet exercice est de tester les procédures internes de sécurité de l’entreprise gestionnaire et la coordination des différents services mobilisés.