C’est un sacré défi que se sont lancé cinq élèves du collège Saint Barthélemy. Celui de construire leur propre satellite (sat) en forme de cannette de 33 cl (can) qui devra accomplir deux missions d’analyse et voler à bord d’une fusée.

L’équipe SatBart est la seule équipe liégeoise sélectionnée pour cette nouvelle édition du concours CanSat Belgium, lancé en 2010 par la cellule éducative de l’Agence spatiale européenne (ESA), qui a pour ambition de susciter des vocations vers les carrières scientifiques et techniques chez les jeunes Belges.

Le projet SatBart ? Récolter des données sur la pollution atmosphérique et l’impact de celle-ci sur la faune "selon que l’on monte ou descende", explique Charles Simon membre de l’équipe qui devait rendre un premier rapport le 25 janvier.

2 km d’altitude

Une première mission réussie avant la remise du second rapport le 8 mars, qui a permis à l’équipe d’accéder à la demi-finale qui avait lieu le 31 mars à Bruxelles sous forme d’une présentation du projet en 5 minutes vidéo puis en dix minutes questions/réponses dans la langue de Shakespeare.

"Nous avons reçu une très bonne nouvelle : nous avons été sélectionnés pour la finale, se réjouit Charles. On est très contents, on ne pensait pas arriver jusque-là, cela a été énormément de travail les mercredis, les vendredis…, individuellement et en équipe pour remettre nos parties en commun." Et de prouver ainsi que "nous ne sommes pas tous à faire la fête à la Boverie. Des jeunes travaillent sur des projets et s’adaptent, peu importe la situation".

SatBart fera donc partie des 18 finalistes sur 37 groupes au départ sélectionnés qui verront leur capsule envoyée à 2 km d’altitude par un lanceur de la base militaire d’Elsenborn les 7 et 8 mai prochains.

D’ici là, "il nous reste à souder les composants sur le PCB et régler notre problème de transmission radio sans fil". Pour celui-ci, l’équipe fait appel aux lecteurs "qui maîtrisent la transmission sur la bande des 433 MHz. Ils peuvent nous contacter sur notre page Facebook ou Instagram SatBart". Le lancement est prévu pour le 8 mai pour les Liégeois tandis que le résultat de leurs analyses est à rendre pour le 12 mai. Prêts pour le décollage ?