Ils poussent, ils poussent, ces paquebots immobiliers sur la vaste esplanade des Guillemins. Ceux qui se sont rendus dans le quartier de la gare ces dernières semaines ont en effet pu s’en rendre compte : le projet Paradis Express avance à grands pas et, d’ailleurs, conformément aux prévisions du chantier, les bureaux devraient être fin prêts cette année encore. Mieux, l’intégralité des surfaces est déjà louée, nous assure-t-on chez Befimmo, à la manœuvre.

Il faut dire que le quartier "d’affaires" qui se profile aux Guillemins a de quoi séduire, de par sa situation, à l’ombre de la tour des Finances, sur l’axe du futur tram, à proximité d’une gare, en lien direct avec l’autoroute et, désormais, de Liege Airport grâce aux nouvelles navettes de bus. Paradis Express, c’est un ensemble qui doit compléter le grand réaménagement du quartier des Guillemins entamé il y a déjà plus de 20 ans.

Impact limité de la crise

Sur les sept immeubles annoncés, Befimmo développe deux immeubles de bureaux d’une superficie totale de 21 000 m², en offrant également des places de parking supplémentaires. "Les bureaux répondent pleinement aux besoins d’une nouvelle génération d’utilisateurs, parfaitement intégrés dans la ville et offrant un accès à un large éventail de services et de facilités", se réjouissait-on déjà au lancement des travaux, durant l’été 2019. On annonçait alors l’achèvement des premiers bâtiments dans le courant de l’année 2021 ; ce sera bien le cas.

"En effet, tout a bien avancé même si, c’est vrai, la période du lockdown a été plus compliquée mais l’impact sur le chantier peut être qualifié de raisonnable au final", nous explique Caroline Kerremans, responsable communication pour Befimmo… Déjà, on savait à l’entame des travaux que Befimmo avait signé un bail avec le Service public de Wallonie pour l’un des immeubles de bureaux (Paradis Esplanade). "À l’issue des travaux, le Service public wallon prendra 6 700 m² du bâtiment en location pour une durée de 18 ans. Le bâtiment Paradis Esplanade comptera au total plus de 16 000 m² de bureaux, dont 4 700 m² d’espace de coworking."

Quid du reste ? Comme nous le confirme encore Caroline Kerremans, "les surfaces de bureaux sont louées à 100 %"… En effet, parmi les autres futurs résidents des bureaux de Paradis Express, on peut désormais citer l’Onem, actuellement situé rue Natalis, mais aussi l’entreprise Deloitte, cabinet d’audit et de consultance.

En outre, l’ensemble sera donc proche d’une nouvelle crèche, de commerces et de plusieurs immeubles résidentiels… Ce volet, qui a été confié à la société Matexi, débutera cet été.

Marc Bechet