CHC et riverains ensemble

Gazette de Liége

Bruno Boutsen

Publié le

CHC et riverains ensemble
© Devoghel

Durant un certain temps, Glain a été un quartier oublié par les autorités et, aujourd'hui, tant ces dernières que les promoteurs lui manifestent un intérêt soudain". C'est Myriam Grandjean, la présidente du comité de quartier de Glain, qui est l'auteur de cette affirmation. En effet, force est de constater que l'on a rarement autant parlé de ce quartier des hauteurs de Liège qu'à l'heure actuelle. La raison est simple : il est l'objet de trois projets urbanistiques de grande ampleur que constituent l'implantation de deux mosquées (cf. LLB-Gazette de Liège du 16/9), une possible installation du nouveau stade du Standard ainsi que la construction du nouvel hôpital du Centre hospitalier chrétien (CHC).

C'est ce projet qui a fait mercredi dernier l'objet d'une réunion d'information, auxquelles une soixantaine de personnes ont participé, et qui s'est tenue juste en face de la clinique de l'Espérance (un des trois sites liégeois actuels du CHC). Invités par le comité de quartier de Glain, les représentants du CHC y ont développé leurs arguments en faveur du projet et ont répondu aux nombreuses questions des habitants du quartier.

Tant du côté du CHC que des riverains, on s'est félicité de cette réunion qui a permis de rassurer ces derniers. "La réunion s'est bien passée, résume Myriam Grandjean, les gens sont contents d'avoir eu des explications et d'avoir été rassurés, notamment en ce qui concerne d'éventuelles expropriations". À ce propos, le terrain choisi par le CHC et qui serait également convoité par le Standard, à savoir celui de Patience et Beaujonc, est dégagé et ne nécessite donc aucune expropriation. Cette friche industrielle compte 34 hectares, dont 15 sur la partie supérieure du terrain, là même où le CHC veut construire son nouvel hôpital.

Budget de 225 millions

D'une surface utile de quelque 90000 m2, dont la moitié sera réservée à l'hospitalisation en tant que telle, il devrait coûter la bagatelle de 225 millions d'euros, parmi lesquels 150 doivent être subsidiés par les autorités communales et régionales. "La confirmation de cette subsidiation en juin dernier constitue pour nous un encouragement au projet" explique Catherine Marissiaux, responsable du service communication du CHC.

Le CHC qui justifie le choix du site de Patience et Beaujonc de plusieurs manières. Outre le fait qu'il jouit d'une situation centrale par rapport aux trois cliniques actuelles que sont l'Espérance, Saint-Joseph et Saint-Vincent, il permet de maintenir le CHC sur le territoire de la Ville de Liège. Du côté du comité de quartier de Glain, on précise que "les habitants sont ravis de pouvoir conserver un hôpital de proximité". De plus, et toujours selon le CHC, "le nouvel hôpital offrira une excellente accessibilité régionale". Des bénéfices en termes de parking et de stationnement, une des grandes préoccupations des habitants, ont aussi été annoncés.

Cet aspect mobilité, mais aussi les aspects environnemental - la friche va être assainie et reconvertie - et commercial - une galerie commerçante devrait voir le jour - plaisent beaucoup aux riverains, qui y voient une manière de redynamiser et ainsi de revaloriser leur quartier. Car, lance Myriam Grandjean, "on est Liégeois bien sûr mais on est Glaintois avant tout" !

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous