L'hôpital liégeois reprend peu à peu son rythme d'avant Covid

Le CHR Citadelle poursuit son déconfinement hospitalier en augmentant graduellement le nombre de rendez-vous quotidiens mais également, depuis le 11 mai, le nombre d’hospitalisations de jour reprogrammées en fonction des urgences de prise en charge.

“Nous aimerions augmenter dès le 18 mai ce nombre d’interventions de 20 à 40 % afin d’atteindre les cinquante hospitalisations quotidiennes”, indique-t-on à la Citadelle. Depuis le 11 mai et la réouverture d’unités de soins et de salles d’hospitalisation, le CHR Citadelle réalise entre trente et quarante interventions chirurgicales quotidiennes. Un chiffre qui devrait encore augmenter dès le 18 mai pour atteindre le nombre de cinquante grâce à l’étendue des plages horaires au sein de certains services.

Le service de gériatrie (site de la Citadelle), l’imagerie médicale et la Clinique de la douleur à Ste-Rosalie, ainsi que l’imagerie, la chirurgie orthopédique, la médecine physique, la kinésithérapie et la cardiologie à Château Rouge ont ainsi repris une activité, certes progressive, cette semaine.

Après avoir planifié, durant la première semaine de déconfinement, quelque 4 500 rendez-vous – dont 900 à reprogrammer suite à leur annulation- l’hôpital liégeois tourne désormais à 1 300 prises de rendez-vous quotidiennes sur trois sites, ceux de Sainte-Rosalie (Liège) et du Château Rouge (Herstal) ayant à leur tour rouverts sur le même modèle sécuritaire que celui mis en place à la Citadelle.

“Comme les agendas n’avaient pas été remplis pour les prochaines semaines, nous allons pouvoir accélérer le replacement des différents rendez-vous annulés afin de résorber le retard d’ici huit à dix semaines”, annonce le CHR, qui prévient lui-même les patients.

L’hôpital liégeois ouvrira par ailleurs son nouveau service de dentisterie-stomatologie sur son site de Sainte-Rosalie dès le 18 mai. Un service qui s’étendra sur 600 mètres carrés et disposera d’infrastructures et outils modernes. En cette période de crise sanitaire, seuls six rendez-vous quotidiens pourront être réalisés car la désinfection entre chaque patient nécessitera nonante minutes d’intervention.