Seraing, Cité de demain, ça commence le 28 janvier ".

Voilà ce qu’on peut lire sur le site Internet de la Ville de Seraing. Derrière ce slogan bien mystérieux se cache, en fait, le futur visage de la Cité du Fer.

Ce 28 janvier dès 17 h, le rendez-vous est fixé sur la place Kuborn, côté rue Cockerill. C’est sur le site des anciens bâtiments de Steel Inter, qui ont été démolis après avoir brûlé, que sera érigée la nouvelle Cité administrative. L’objectif est d’y rassembler les services communaux, actuellement répartis sur plusieurs implantations, afin de réaliser des économies sur les frais de fonctionnement. Le bâtiment aura la forme d’un huit et se veut entièrement passif.

S’il s’agira, ce jour-là, de procéder au lancement des travaux de construction de ladite Cité, il sera aussi question d’amorcer le coup d’envoi de divers chantiers prévus dans le cadre du "Master plan".

"L’idée est de montrer que commence une année de concrétisation de projets", précise Alain Mathot (PS), bourgmestre de Seraing. Ce plan est l’ouvrage de référence qui définit les zones de la vallée sérésienne auxquelles on souhaite donner un visage nouveau.

C’est Erigès, la régie communale autonome de Seraing, qui dirige sa mise en œuvre. Au Conseil communal, sa directrice, Valérie Depaye, a présenté le plan d’entreprise. Elle a ainsi passé en revue différents projets. "Concernant le boulevard urbain, la demande de permis va être déposée pour le tronçon allant du rond-point de la rue du Charbonnage jusqu’à la N 63", a-t-elle notamment précisé.

Quant au tronçon prévu derrière les ateliers centraux, il conviendra de trouver un financement. Elle a aussi évoqué "Néocitta 1", qui sera un complexe d’appartements, de bureaux et commerces et pour lequel la demande de permis a été déposée. Enfin, quant aux travaux d’aménagement du nouveau passage sous voies au Molinay, ils devraient s’achever au printemps.