L'ensemble des dépôts des bus TEC Liège-Verviers étaient bloqués vendredi matin, à la suite d'un mouvement de grève spontané initié par la CGSLB, qui déplore le manque de mesures contre le coronavirus. Pour la direction générale des TEC, ce mouvement, qui n'a pas fait l'objet d'un préavis, est "totalement irresponsable et contraire à l'attitude solidaire souhaitée par les entités fédérale et fédérées", indique Stéphane Thiery, directeur marketing et porte-parole du groupe TEC. "D'autant qu'une réunion en sous-commission paritaire avait été fixée à ce vendredi matin et elle aura bien lieu". Des mesures seront annoncées à l'issue de cette rencontre, qui ont été "concertées avec le ministre de la Mobilité hier soir". Ces mesures font suite à celles annoncées jeudi soir par le Conseil national de sécurité afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

"Depuis le début de la crise Covid-19, la direction a été en contact permanent avec le SPF Mobilité et le SPF Santé publique afin de communiquer correctement et d'adapter nos mesures internes, en concertation avec les syndicats", tient à rappeler la direction générale.

La réunion en sous-commission paritaire se tiendra à 10h00 vendredi.