Le collège de direction a décidé de ne pas attendre minuit.
C'était une décision inévitable compte tenu des nouvelles mesures prises par le gouvernement fédéral.
A l'instar du groupe privé Kinépolis, l'ASBL Les Grignoux a fermé les portes de ses cinémas.
Et ce dès ce matin, qu'il s'agisse du Parc, du Churchill ou encore du Sauvenière.
Des affiches ont d'ailleurs été apposés sur les façades des cinémas.
Comme expliqué par Stéphane Wintgens, chargé de communication, il a été décidé de ne pas attendre minuit.
Et ce afin d'éviter une sorte d'appel d'air visant à vouloir assister à une dernière séance.
Disant recevoir des messages d'encouragement via les réseaux sociaux, l'équipe des Grignoux doit désormais s'adapter.
Un recours au chômage économique est ainsi évoqué pour une partie des employés.
En outre, la gestion des stocks et le don des invendus alimentaires sera de mise dans les espaces horeca.
Au rayon programmation, des films ont déjà été et seront reprogrammés à partir des vacances de Pâques.