Les premiers patients atteints du coronavirus commencent à arriver au centre de revalidation de Spa-Nivezé, a fait savoir mardi Alain Langer, le directeur du centre. Alors que l'afflux de patients atteints du coronavirus dans les hôpitaux ne cesse de croître, l'évolution de l'épidémie menace l'accès des soins pour tous et éprouve les professionnels de la santé.

"Quand le fédéral a expliqué que la capacité hospitalière allait être dépassée, la Wallonie a dégagé 683.000 euros, pour venir en soutien au fédéral, en créant 168 places dans des structures intermédiaires, qui ne sont pas spécifiquement destinées à des patients âgés, mais à des personnes qui peuvent quitter l'hôpital tout en bénéficiant de soins", a indiqué mardi la ministre de la Santé Christie Morreale, lors de la visite du centre de revalidation de Spa-Nivezé.

Ce centre est l'une des trois structures qui permettront de désengorger les hôpitaux. Au total, 168 patients pourront être accueillis à la maison de Mariemont à Morlanwelz, ainsi que dans deux établissements spadois : les Heures Claires et le centre de revalidation des mutualités chrétiennes sur l'entité de Nivezé.

"Nous disposerons à terme de 88 places. Outre des patients testés positifs chez nous, nous avons accueilli 3 personnes ce lundi et une transférée depuis Ottignies, ce mardi. Les lits devraient se remplir assez rapidement puisque nous avons déjà des demandes pour les prochains jours", explique Alain Langer, le directeur du centre.

A Nivezé, les patients Covid séjournent dans une aile distincte du bâtiment, qui leur est dédiée. "Pour l'heure notre personnel, sur base volontaire, prend en charge les patients atteints du coronavirus. Toutes les mesures de sécurité sont prises pour éviter que le virus ne se propage", assure le directeur.

Les places, libérées par convention avec la Wallonie, seront disponibles pour une durée de deux mois avec possibilité de prolongation si nécessaire. Elles permettront une prise en charge adéquate des personnes de 1 à 3 semaines maximum avant que ces dernières ne rejoignent leur domicile.

Outre les patients atteints du Covid, le centre prend en charge des patients qui quittent les hôpitaux et poursuivent leur convalescence à Nivezé, qui permet également de libérer des lits hospitaliers pour des cas plus aigus