L’ancien bourgmestre de Verviers Marc Elsen (cdH) a annoncé dimanche sa démission prochaine du conseil communal pour cause de désaccords avec son parti dans la crise qui a agité la cité lainière.

"Lors du prochain conseil communal, fixé au 14 septembre, je démissionnerai de mon poste de conseiller communal", a-t-il indiqué dimanche à l’agence Belga, confirmant une information de la RTBF.

L’ancien bourgmestre humaniste fait cette déclaration quelques jours à peine après que la crise politique verviétoise eut trouvé un épilogue avec la constitution d’une nouvelle majorité, dans laquelle le cdH fait son entrée.

La conseillère communale humaniste Cécile Ozer entrera en effet au collège avec comme compétences le personnel et le commerce.

"J’ai éprouvé de la gêne à être un élu"

"Avec la saga politique de l’été que l’on vient de vivre, on a donné un spectacle pitoyable. Pour la première fois en 30 ans, j’ai éprouvé de la gêne à être un élu", a expliqué l’ancien maïeur qui regrette la manière dont les choses se sont passées.

"Au vu de mon analyse de la crise que l’on vient de traverser, je suis persuadé que cette majorité est la seule qui pouvait être constituée aujourd’hui. Ce n’est certainement pas la meilleure des solutions mais il est préférable pour Verviers d’être gérée par des Verviétois que pas un commissaire du gouvernement", a ajouté Marc Elsen qui assure ne pas vouloir lancer le discrédit sur toute la classe politique.

"Je ne retrouve pas mes valeurs dans la façon dont cela s’est passé. Est-ce que j’avais encore ma place dans ce scénario qui ne correspondait plus à mes valeurs ? Est-ce que rester figurant n’est pas déjà cautionner cela ?", a Encore lancé Marc Elsen qui a répondu par la négative à ces questions

Il dit préférer quitter le conseil communal, tout en restant au cdH.…