L’épisode de la consultation populaire "Liège 2015" a été révélateur d’une chose : le pouvoir politique n’était pas préparé à cette mobilisation citoyennne, mettant à mal ses prérogatives régaliennes. Le ministre wallon Michel Daerden (PS), lui, n’en a cure en commandant un sondage d’opinion sur le projet de liaison autoroutière CHB. Le problème, c’est qu’à peine lancé, ce sondage est déjà très contesté tant par l’opposition Écolo que par les collectifs citoyens urbAgora et Groupement CHB, pour qui "Papa" fait preuve ici de "populisme le plus cru". Sur ce sujet, il est en tout cas loin d’avoir "gagné la population" comme il dit...