Le jour tant attendu est enfin arrivé, ou du moins annoncé : ce 1er avril - ce n’est pas un poisson -, les travaux de restauration du bâtiment de l’Opéra royal de Wallonie (ORW) vont débuter.

On se souviendra que le groupe libéral au Conseil communal de Liège avait maintes fois reproché à la majorité les retards du chantier qui condamnaient l’ORW à rester toujours plus longtemps sur le site de Bavière.

L’attente a donc pris fin, même si le chantier ne sera pas bouclé en quelques semaines mais en deux ans Il ne sera pas non plus gratuit puisque l’ensemble des travaux est estimé à plus de 25 millions d’euros, 30,3 millions si l’on tient compte des frais d’études, 26,7 si on ne tient compte que des travaux proprement dits.

"C’est vrai que c’est un dossier dont on parle depuis plus de dix ans, explique l’échevin des Travaux Roland Léonard (PS), mais pour la restauration d’un édifice classé, les budgets sont importants." La somme sera assumée en partie par les fonds européens (10.500.000 euros), par la Région et le Patrimoine (13.300.000 euros) et par la Ville pour le reste. Il s’agit ici d’une rénovation profonde, "comme il y en a peu en Europe". La partie scénographie sera entamée dès le 1er avril, le gros œuvre débutera quant à lui en juin.

La grande salle sera complètement rénovée, comme les fauteuils mais aussi tout ce qui concerne la machinerie (une superstructure sera créée à cet effet sur le toit) et la façade sera rafraîchie. Le lifting est complet, à ce prix-là, et le résultat sera très attendu. Il reste, pour les édiles liégeois, à espérer qu’il sera visible et apprécié