C’est en tout petit comité et en présence de Tinne Van der Straeten, ministre fédérale de l’Énergie, et de Viviane Dessart, bourgmestre de Visé, que des arbres ont été plantés aujourd’hui à Visé dans le cadre du Luminus Forest in One Day, la campagne de reboisement nationale organisée par Luminus, Jane Goodall Institute (JGI) Belgium, Sylva Nova et De Bosgroepen.

Dans les prochains jours et semaines, les professionnels de Sylva Nova, une société d’expertise forestière basée à Visé, continueront à aménager le site de 2,2 ha à Visé en une forêt de 3.000 arbres et arbustes indigènes. Des actions de reboisement similaires se déroulent parallèlement à Alken et à Brakel, pour un total national de 14.000 arbres.


Un partenariat sur 3 ans

En 2019, Luminus et JGI Belgium ont noué un partenariat stratégique d’une durée de 3 ans. Chaque année, le premier dimanche de février, en étroite collaboration avec Sylva Nova et De Bosgroepen, ils organisent une campagne de reboisement sur trois sites différents : c’est le « Luminus Forest in One Day ». L'objectif est de planter au moins 36.000 arbres en Belgique et 3.600.000 arbres en Afrique en trois ans.

En 2020, lors de la première édition de Luminus Forest in One Day, 18.000 arbres ont été plantés en Belgique et 1.200.000 au Burundi.

Grégoire Dallemagne, CEO de Luminus : "En collaboration avec nos partenaires, nous plantons des arbres indigènes résistants au changement climatique. C’est très important, d’autant que la lutte contre le changement climatique est une priorité absolue pour Luminus. En tant que producteur d’énergie verte, nous voulons construire un avenir énergétique neutre en CO2, conciliant préservation de la planète, bien-être et développement grâce à l’électricité et à des solutions et services innovants. Nous estimons que grâce à nos campagnes de reboisement, au moins 80.000 tonnes de CO2 sont captées chaque année."

Un espace naturel à Visé
Afin d’apporter une contribution positive au climat et à la biodiversité malgré les circonstances, Sylva Nova et son partenaire pépiniériste Pirothon, se chargent de l’ensemble de la plantation à Visé :  "L’aménagement de ce site s’inscrit dans une démarche de reconversion et de revalorisation d’un espace à ce jour non géré. En lieu et place d’un ancien terrain de football, c’est un espace naturel nouveau qui est créé et parfaitement intégré à son environnement naturel proche. Un reboisement total n’était pas la solution envisagée car elle aurait un impact négatif sur la biodiversité locale et sur le paysage. En effet, certaines espèces menacées et protégées doivent continuer à bénéficier d’une connectivité écologique en milieu ouvert entre la rive gauche de la Meuse et cette pointe de Lanaye et la Hollande. Le projet a donc été conçu en maintenant les plantations existantes pouvant être conservées et en faisant la part belle aux haies bocagères, aux bandes boisées, aux arbres têtard et à des ilots diversifiés encadrant un vaste espace ouvert. Cela ne pourra que profiter à la biodiversité".