C’est devenu une habitude et cet exercice est d’autant plus intéressant que l’on vient de vivre une année pour le moins particulière. Acerta, entreprise spécialisée en ressources humaines, vient de sortir son baromètre annuel relatif à la mobilité.

On apprend notamment qu’en 2020, 94 % des travailleurs liégeois ont utilisé leur voiture. En outre, 5,1 % d’entre eux ont dépendu des transports en commun pour rejoindre leur lieu de travail. Enfin, seuls 2,9 % optent pour le vélo, bien en dessous de la moyenne nationale de 33 %.

À Liège, la voiture reste donc plus que jamais le moyen de transport par excellence. À noter qu’un employé belge sur cinq dispose d’une voiture de société, soit 5,5 % de plus qu’en 2019.

"La voiture reste en tête malgré le coronavirus. Ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle car nous parcourrons moins de kilomètres pour nos trajets domicile-lieu de travail grâce au succès du télétravail", explique Benoît Caufriez.

Reste que 92,2 % des travailleurs se rendent toujours au travail en voiture, la moyenne nationale étant de 60 %. Les déplacements domicile-lieu de travail y ont été réalisés pour 94 % avec la voiture privée ou la voiture de société. "Le coronavirus a rendu l’usage de la voiture plus durable", juge l’expert d’Acerta.

Le vélo ne séduit pas

Sur le plan national, le vélo a connu une croissance de 9,1 % en 2020. De plus en plus de Belges découvrent chaque année les avantages du vélo pour se rendre au travail. Ici aussi le coronavirus a eu un impact important puisqu’un travailleur sur trois l’a plébiscité. Mais cette tendance ne se reflète pas du tout à Liège où le vélo n’en a séduit que 2,9 %.

À Liège (1,2 % contre 17,2 % ailleurs), le vélo n’est pas non plus utilisé en combinaison avec la voiture pour effectuer une partie des déplacements domicile-lieu de travail. Au niveau national comme au niveau liégeois, les grands perdants sont les transports en commun. 8,1 % des travailleurs les utilisent parfois et 6 % le font toujours. Ici encore, les chiffres sont moins favorables à Liège (5,1 % et 4,3 %). À noter qu’à Liège, la distance entre le domicile et le lieu de travail est en moyenne de 25,3 km.

Bruno Boutsen