Huy Il fut aussi question du Covid-19 lors du conseil communal.

Mardi soir, le conseil communal de Huy s’est tenu au centre Nobel et non comme d’ordinaire à l’hôtel de ville. Cette salle étant en effet bien plus grande que celle du conseil et permettant le respect de la distanciation sociale. Le menu de ce premier conseil depuis plusieurs mois était chargé.

Une motion de soutien à la maternité du Centre hospitalier régional hutois, laquelle avait été préparée par ce dernier, a d’emblée été adoptée à l’unanimité. Elle sera envoyée aux autres communes de l’arrondissement afin qu’elle puisse également y être adoptée.

En outre, la problématique des masques de protection a été évoquée à plusieurs reprises. L’achat des 21 311 masques qui ont été distribués à la population hutoise au début de ce mois de mai a notamment été ratifié par le conseil communal. Il en va de même d’une commande de tissu, de fil et d’élastique destinés à la fabrication de masques.

Près de 100 masques distribués par la Ville

Près de 100 000 masques ont été distribués par la Ville depuis le début de la crise. Et ce tant aux citoyens qu’aux institutions et aux professionnels de la santé. Deux cents visières de protection ont aussi été produites et livrées à des professions particulièrement exposées.

Concernant le Covid-19, le conseil a également avalisé plusieurs mesures fiscales destinées à soutenir l’économie locale. À savoir en l’espèce la suspension des loyers des établissements Horeca établis dans des bâtiments communaux ou encore l’exonération de différentes taxes et redevances telles que celles sur les terrasses et les débits de boissons.

En outre, deux dossiers sensibles sont revenus sur la table. Le premier ayant trait au projet de stockage des déchets nucléaires radioactifs. Le bourgmestre PS a rappelé la situation belge tandis que l’opposition Écolo a déploré l’absence d’une solution pérenne. Les uns et les autres ont jugé peu opportun le moment choisi pour lancer pareille consultation. Et une position commune a été dégagée concernant le déploiement de la 5G dite "light" à Huy, et ce en période de crise sanitaire…

Bruno Boutsen