Gazette de Liége

Elles sont lauréates de l'appel à projets lancé par le ministère wallon du Patrimoine

En février dernier, le ministre wallon du Patrimoine René Collin (CDH) lançait un appel à projets destiné à recenser le petit patrimoine populaire wallon (PPPW) éparpillé dans les différentes communes.

"L’appel à projets a remporté un réel succès", se réjouit le ministre. En tout, 113 communes ont pris part à l’initiative et 76 dossiers ont été sélectionnés. En province de Liège, dix-sept villes et communes sont retenues : Aywaille, Dalhem, Esneux, Hamoir, Hannut, Jalhay, Lincent, Malmedy, Modave, Neupré, Olne, Remicourt, Seraing, Spa, Stoumont, Theux et Verviers.

Les lauréats bénéficieront d’une enveloppe de maximum de 10 000 euros pour réaliser, dans un délai d’un an, un recensement de leur petit patrimoine. Les communes s’engagent à publier l’ensemble des biens répertoriés complétés de photos, notices explicatives ainsi que d’une géolocalisation.

Les résultats donneront lieu, dans les villes et communes, à la création de produits touristiques (brochures, circuits, jeux de découverte,…).

"Le petit patrimoine populaire représente une foule d’éléments souvent modestes qui constituent des traces de nos histoires locales. Ils agissent comme des repères affectifs, des points d’intérêts ou d’orientation. Ils se situent en bordure de nos rues, marquent nos quartiers ou ornent nos façades", souligne le ministre René Collin. "Le petit patrimoine populaire wallon peut également se révéler intéressant par sa structure, sa situation, son environnement ou son affectation".

Patrimoine sacré (croix, potales, calvaires,…), signalisation et délimitation (bornes, enseignes,…), point d’eau (fontaines, puits, abreuvoirs,…), temps et espace (horloges, cadrans solaires,…), justice et liberté (perrons, piloris,…), outils anciens (alambics, fours,…), les thématiques liées au petit patrimoine populaire sont nombreuses. Autant de traces "qui témoignent d’époques révolues, de traditions, de croyances, de modes de vie ou de malheurs anciens".