Gazette de Liége

Une nouvelle rue ou plutôt un nouveau passage, voilà sans doute de quoi donner du sens (enfin) à ce pont suspendu qui nargue le chantier de la gare de Liège depuis ses débuts.

Dès 1999, l’ouvrage fut réalisé, annonciateur du gigantisme qui allait s’installer à quelques mètres de l’ancienne gare. Des nouveaux quais des Guillemins, nombreux sont ceux qui se demandent encore à quoi sert cet arc d’où partent de larges câbles blancs.

La réponse à cette interrogation est simple : le visible ouvrage n’est autre que l’entrée d’une artère qui devrait servir de dépose minute pour les usagers du train. Depuis l’avenue de l’Observatoire dès lors, qui monte sur Cointe (là où se trouvent déjà l’entrée et la sortie du tunnel sous Cointe), un accès direct à la gare sera possible, par l’arrière.

De ce côté de Liège, les habitants et les habitués du coin aux heures de pointe ne sont pas dupes : si le passage est déjà saturé à l’heure actuelle, qu’en sera-t-il d’ici un mois à l’inauguration de la gare ? Malgré la pose de feux lumineux dans la descente pour équilibrer le trafic, il y a fort à parier que le passage n’en sera que plus ardu.

Car en plus de servir de lieu de transit pour les usagers, l’artère creusée derrière le site et bordant la colline permettra l’accès à un parking de 800 places.