Assainissement de la darse, dépollution du sol, désamiantage du Grand Palais…

On ne les attendait plus et pourtant, ils débutent enfin, les travaux d’aménagement du site de Coronmeuse en vue de créer ici le plus vaste écoquartier de Wallonie sont annoncés

C’est le conseiller libéral Fabrice Drèze qui a en effet interrogé le bourgmestre voici quelques jours, s’inquiétant notamment d’un éventuel classement de l’ancienne patinoire (Grand Palais). Willy Demeyer, bourgmestre de Liège, a pu détailler l’agenda chargé de ces prochains mois à Coronmeuse…

"Le permis unique portant sur le réaménagement de tous les espaces publics du site de Coronmeuse et la construction d’une première phase de 200 logements et de 400 places de parking souterrain a été déposé en décembre dernier. Celui-ci est actuellement à l’enquête publique ainsi que la demande d’ouverture des voiries", a précisé le mayeur. "Selon mes informations, la Région pourrait délivrer ce permis en septembre prochain. Les travaux d’aménagement commençant dans la foulée". L’enquête publique a en effet débuté ce 22 janvier et se clôturera le 21 février prochain… Outre des modifications de voiries, il s’agira donc de requalifier le site de Coronmeuse en éco-quartier et de construire une première phase de 200 logements et 400 places de parking. Le projet prévoit par ailleurs de démolir la FIL, les bâtiments préfabriqués des écoles Joëlle Robins et Léona Platel, la passerelle du bâtiment de l’Équerre et une station de pompage. La première phase de développement immobilier inclut la construction de maisons et d’immeubles à destination majoritairement résidentielle.

Pour rappel, à terme, l’écoquartier de Coronmeuse, réalisé par Neo Legia, s’étendra sur 25 hectares. Au total, on parle de 1.325 logements moyen de gamme et durables, d’un parc, de deux écoles, de deux crèches, d’une résidence services, le tout sur un espace aéré (faible densité d’habitat). La part belle est faite aux modes doux (parking en sous-sol). La darse sera quant à elle réaménagée et des passerelles piétonnes permettront de relier Coronmeuse et Saint-Léonard à la presqu’île en question…

Les épaves enlevées

Mais le chantier n’attendra donc pas le mois de septembre pour s’enclencher. Dès ce printemps en effet, des travaux liés à ce vaste écoquartier débuteront. Ainsi, l’ancienne entreprise Cintec située sur le quai de l’île aux Osiers (darse) sera démolie tandis que la darse sera débarrassée des anciennes épaves, a précisé le bourgmestre.

"Parallèlement, la Spaque mettra en œuvre un plan d’assainissement sur les espaces publics". On parle ici d’excaver 4 tâches de pollution et de couvrir avec un remblai de terres saines (sur 50 cm), en mai prochain… Les travaux d’impétrants seront réalisés dans le même temps, notamment pour le placement du nouveau chauffage urbain.

Enfin, une promesse de subsides de la Région a été obtenue pour le désamiantage de l’intérieur du Grand Palais. "Et Neo Legia a l’obligation contractuelle de rénover les façades, les toitures et le hall d’entrée de ce bien exceptionnel". La perspective de classement sera quant à elle abordée lors de la deuxième phase de travaux.