Une partie de rame du futur tram a été dévoilée au dépôt de Robermont. À voir dès le 5 octobre.

Elle sera exposée durant deux semaines, dès ce samedi 5 octobre, au cœur de la Cité ardente, espace Tivoli. Cette maquette à l’échelle 1/1 du tram et réalisée par le constructeur, en bois et en métal, a en effet été présentée ce mercredi 25 septembre par le Tec Liège-Verviers. Elle sera donc visible et visitable d’ici une bonne semaine dans le centre-ville de Liège. L’objectif est clair : donner un avant-goût aux Liégeois de cet outil appelé à révolutionner la mobilité de la ville.

L’intérêt de la démarche est donc bien de découvrir une partie de tram, construite aux dimensions exactes du futur tram de Liège. En outre, cette partie de rame (on observe ici 3 modules d’une rame pour 18,5 mètres de long là où la rame entière sera longue de 45 mètres) présente exactement le même design que celui retenu pour le tram liégeois et ce, tant à l’extérieur qu’au niveau des finitions intérieures.

Dans la maquette

Lorsqu’elle sera installée sur l’espace Tivoli, les Liégeois pourront donc se familiariser avec l’engin, non seulement en l’observant mais il sera donc aussi possible de pénétrer dans cette maquette grandeur nature.

Après ce passage dans le centre de Liège, la maquette du tram restera visitable mais elle sera installée au musée des transports en commun de Liège, situé rue Richard Heintz (quartier de Fétinne).

Depuis plusieurs mois, le chantier du tram liégeois est entré dans une phase concrète. Tous les permis sont accordés et les travaux vont bon train.

Entre Sclessin et Coronmeuse (11,7 km), on comptera bientôt 21 stations dont 9 pôles d’échange. Le tram circulera de 5 h du matin à 1 h du matin avec une fréquence allant de 4 minutes 30 secondes à 15 minutes en fonction de l’heure. L’inauguration est prévue en 2022 si le chantier ne connaît pas de retard trop conséquent.