Gazette de Liége

L’ouverture à la mi-septembre de la gare de Calatrava - en présence de la chancelière allemande Angela Merkel et du président français Nicolas Sarkozy, et pourquoi pas de la reine Beatrix des Pays-Bas ? - va amener dans le Laveu mais aussi à hauteur du parking à l’arrière des Guillemins des flots de circulation. Pour canaliser ceux-ci, des aménagements sont prévus au premier semestre 2010 à hauteur du bas de l’avenue de l’Observatoire mais aussi des rues Bois l’Évêque, de Joie et des Éburons. Par ailleurs, un feu devrait régler les flux de circulation - quelque 800 à 1000 véhicules entrant et sortant du parking arrière de la gare - à hauteur de l’avenue de l’Observatoire déjà fréquentée par des milliers de véhicules. Ledit feu devrait être placé, si pas en même temps que l’inauguration de la gare, en tout cas au plus vite après

Par contre, un aménagement en profondeur du carrefour Observatoire-Bois l’Evêque-Joie-Éburons et Hemricourt est sur plans. "On devrait désigner en septembre l’entrepreneur, précise Olivier Lepot, ingénieur, chef du service "voirie" à la Ville de Liège, les travaux étant prévus dans le courant du premier semestre 2010." Les buts poursuivis, dit-il, sont de deux ordres : assurer la mobilité dans cette partie basse du Laveu et un accès aisé aux autos se rendant au et sortant du parking de la gare des Guillemins. Soit satisfaire la circulation locale, celle qui veut entrer en ville et les gens venant de l’extérieur de la cité. D’autre part, le vœu de la Ville est de donner davantage d’esthétique à ce carrefour en privilégiant piétons et cyclistes mais assurant aussi une bonne sortie de l’autoroute et du tunnel aux voitures.

"Nous allons placer, dit Olivier Lepot, des feux au carrefour : rue des Éburons, rue Bois l’Évêque et avenue de l’Observatoire à hauteur de l’arrêt du bus 20. On voulait éviter ce qui arrive trop souvent aujourd’hui : que tout le Laveu soit bloqué au cas où un flux trop important de véhicules sortant de l’autoroute viendrait de la rue des Éburons. De plus, on va interdire aux automobilistes sortant des rues Bois l’Évêque et des Éburons de tourner à gauche vers le centre-ville car ils bloquent de la sorte la circulation montante. Ils seront, dans la nouvelle configuration, obligés de monter jusqu’au rond-point de l’avenue de l’Observatoire avant de redescendre vers la ville."

Enfin, le carrefour sera aménagé pour laisser des îlots aux piétons et cyclistes. Et ces derniers seront gâtés par le prolongement de la piste cyclable de la rue du plan incliné sous le pont du chemin de fer.

Responsable de la mobilité au Comité de quartier du Laveu, Stefan Wasser précise : "la voie sous le pont du chemin de fer va être limitée à une seule bande, pour prolonger la piste cyclable qui gagnera Burenville par la rue des Éburons, le chemin des Puisatiers, la rue Boumal, couper la rue Saint-Gilles et suivre un tracé à construire sous le pont de l’autoroute."