La dame, âgée de 89 ans, présentait "des traces de coups au visage", révèle Catherine Collignon, porte-parole du Parquet de Liège.

La voiture de la victime, qui se trouvait sur la propriété située dans les bois de la Roche aux Faucons, très reculée de la route, aurait également disparu, "ce qui laisse penser à un vol qui aurait mal tourné", explique-t-elle.

Le fils, en état de choc, n'a pas encore pu être entendu.

Si la cause du décès n'a pas encore pu être définie, il n'y a aucun doute au fait qu'elle n'est pas naturelle. Il faudra toutefois attendre le rapport du médecin légiste pour en savoir davantage.

Le ou les auteurs n'ont pas encore pu être appréhendés.

Le dossier a été mis à l'instruction.