Gazette de Liége

Surfer sur la Toile depuis une terrasse d'un café, un centre commercial ou un salon professionnel : l'accès sans fil au réseau Internet est désormais possible, mais encore loin d'être généralisé.

La jeune société liégeoise Freelink l'a bien compris, qui a décidé de développer le WI-FI ("les interprétations du terme varient mais cela désigne les réseaux sans fil", souligne Dean Mitchell, responsable) dans trois domaines : professionnel, public et résidentiel. Coupler différents appareils, gérer les "bandes passantes" (vitesses de connexions), établir des sécurisations de réseaux : voilà le travail de terrain de la PME.

Accès et simplicité

Ce Liégeois de 25 ans né d'une mère belge et d'un père américain a vécu quatre ans aux Etats-Unis et a réalisé au Portugal un stage d'installation de réseau sans fil, après des études d'informatique. Des expériences qui lui ont sans doute donné le goût du voyage, sinon réel, du moins virtuel.

Le credo de Freelink repose sur la mobilité et l'accessibilité.

"Au niveau du WI-FI professionnel, nous nous spécialisons entre autres dans le raccordement d'hôtels : avec un réseau sans fil Belgacom, les clients de l'hôtel qui veulent se connecter arrivent sur le portail Belgacom. Nous, nous proposons à l'hôtel de se créer une page d'accueil, avec promos, messages, menus, activités voire publicités", explique Dean Mitchell qui mise sur la personnalisation du réseau et évoque un réseau "plus agréable pour l'utilisateur".

Outre l'installation et sécurisation en entreprises, bureaux et hôtels, Freelink vise le domaine public (gares, aéroports, centres commerciaux,...). Le premier critère, dans ce cas, est de veiller à la facilité d'utilisation : "Les personnes dans un lieu public ne doivent pas passer par une série d'installations et de configurations avant d'arriver sur Internet", précise le responsable.

Freespot sur le centre-ville

En parallèle aux activités de la société, Dean Mitchell développe, "à titre personnel pour le moment", un projet ambitieux : couvrir le centre de Liège d'un réseau sans fil d'accès à Internet.

"Freespot, c'est une sorte de "hot spot" géant, soit un réseau WI-FI développé à échelle urbaine, composé de "bulles" de réseau sans fil, interconnectées entre elles", schématise Dean Mitchell. Qui propose aux commerçants des différentes zones couvertes par le WI-FI de faire passer des publicités sur les portails d'accueil.

Après avoir trouvé un fournisseur d'accès, Dean Mitchell a installé quatre antennes qui permettent des connexions sans fil dans le Carré, place Saint-Christophe et boulevard de la Sauvenière. Actuellement, la connexion est gratuite et permet des débits et transferts limités.

"J'envisage le Freespot comme un outil social d'accès à Internet pour tous, même si cela nécessite un ordinateur. Nous sommes en contact avec les autorités communales pour une éventuelle étendue du réseau. A ce jour, je compte une quarantaine d'utilisateurs réguliers", ajoute le jeune patron, passionné d'Internet.