Le juge d’instruction a décidé de libérer sous conditions le suspect, du chef de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Le chauffeur néerlandais, originaire de Landgraaf, suspecté d’avoir mortellement renversé un gilet jaune vendredi soir à Visé, s’est rendu mardi matin à la police belge. Un mandat d’arrêt européen avait été émis à son encontre. 

 Plus tôt dans la journée, l’avocat du chauffeur avait indiqué que son client se présenterait aux forces de l’ordre. Le suspect a été interrogé par la police judiciaire fédérale de Liège ce mardi, avant d’être présenté à un juge d’instruction. 

 Ce dernier a décidé de libérer sous conditions le suspect, du chef de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.