Déjà en "bagarre" avec leur direction depuis quelques semaines, les membres du personnel du Collège Saint-Quirin à Huy, école secondaire du réseau libre, observeront deux nouveaux arrêts de travail la semaine qui suivra le congé de Toussaint : les 4 et 7 novembre.

En fait, le 4 novembre, les délégués CSC-Enseignement de l’école réuniront leurs collègues pour leur faire un compte-rendu de la réunion qu’ils ont eue avec le pouvoir organisateur le 25 octobre. "Cette réunion a permis aux membres du personnel d’exprimer leurs griefs dans un climat d’écoute respectueuse", explique Régine Fourny, permanente CSC-Enseignement. "Nous avons insisté sur la nécessité de mettre en œuvre, d’urgence, une réelle concertation au sein de l’école et nous avons fait des suggestions concrètes pour améliorer le travail dans l’établissement tant au niveau organisationnel que pédagogique".

A l’issue de la rencontre, le pouvoir organisateur s’est engagé à mettre très rapidement en œuvre un plan d’action. "Nous espérons que ce plan apporte de réelles solutions aux nombreux problèmes évoqués en réunion", souligne Régine Fourny.

Lors de l’arrêt de travail du 4 novembre, une fois le compte-rendu exposé, les délégués CSC-Enseignement demanderont au personnel de décider s’il maintient ou suspend la grève annoncée pour le lendemain au vu de la promesse de propositions concrètes du Pouvoir Organisateur pour le 6 novembre au plus tard.

Une autre assemblée, toujours sous forme d’arrêt de travail, se tiendrait alors le jeudi 7 novembre et aurait pour but d’analyser les propositions formulées par le Pouvoir Organisateur pour sortir de la crise.